QUEL EST LE PRIX JUSTE D'UN VETEMENT ?

Il faut se le dire, les vêtements conçus de manière durable et éthique coûtent plus chers que les vêtements standards de la fastfashion.

En réalité, c’est la fastfashion et les grandes chaînes textiles qui ont complètement biaisé notre perception du prix réel d’un vêtement. En effet, les prix anormaux sont ceux que ces magasins pratiquent. Il est techniquement impossible de produire un tee-shirt à 5€ sans exploiter une ressource naturelle ou humaine au moins à une étape de production.

Les différents coûts

Les petites marques qui essaient de produire de manière propre et durable ne pourront jamais atteindre les prix de la fast fashion. Ces entreprises sont des géantes dans leur milieu : elles achètent les matières premières et produisent en quantités ce qui leur permet de réaliser des économies d’échelle et donc de baisser leurs coûts de production. La mode, comme tout autre industrie, fonctionne de la manière suivante : plus on achète moins on paye cher, plus on produit moins cela coûte cher à produire. Cela pousse les grandes chaînes à produire toujours plus pour faire un maximum de profits et ensuite inonder le marché de vêtements à bas prix.

La main d’œuvre qui produit les vêtements de la fast fashion travaille dans des conditions très précaires. Elle est exploitée, fait un volume horaire hebdomadaire bien plus conséquent que ce que nous faisons dans nos pays européens et tout cela pour un salaire peu élevé. La main d’œuvre est donc très peu chère ce qui permet d’alléger encore les coûts de production.

 

Les fibres naturelles biologiques, ou sans composantes toxiques, et les fibres recyclées sont généralement plus chères. Leur production est coûteuse car elles nécessitent des procédés de fabrication différents qui sont plus longs, plus complexes, et plus coûteux. Egalement elles sont fabriquées en quantités moindre donc, comme expliqué ci-dessus, on minimise les économies d’échelle. Par exemple, le coton biologique, le polyester recyclé, ou le Tencel coûtent 20% plus cher que les matières conventionnelles.

 

Les certifications textiles qui confirment l’engagement des marques en faveur de l’environnement, ont-elles aussi un coût. Par exemple, le certificat GOTS coûte de 1300€ à 4000€, par an et par site de production. Le certificat Oeko-Tex quant à lui coûte 800€.

On vient donc de voir qu’il est impossible d’acheter un vêtement produit de manière respectueuse, d’un point de vue social et environnemental, au même prix qu’un vêtement issu de la fast fashion. Il faut réapprendre aux consommateurs qu'il n’est pas normal de payer un tee-shirt au même prix qu’un paquet de bonbons.

I

Pourquoi nos produits sont-ils plus chers ?

Nous sommes une marque avec une petite production et nous fonctionnons à flux tendu. Ce qui signifie que pour éviter d’avoir des produits en stock et des invendus nous produisons en fonction de nos commandes. Cela nous permet d’avoir une production responsable mais qui ne favorise pas les économies d’échelle et nous empêche donc de baisser nos coûts de production.

Notre petite production ne nous permet pas de bénéficier des prix de gros (à partir de 200m de tissus) lors de l’achat de nos matières premières.  De plus nous essayons d’utiliser au maximum des tissus plus propres Oeko-tex, bio... et comme expliqué précédemment cela nous coûte plus cher à l'achat.

Nous produisons nos produits en France où le coût horaire minimal est le SMIC soit 9€ brut de l'heure. Pour se faire une idée, le revenu mensuel moyen d'un français est de 2900€ alors que celui d'un bangladais est de 100€. On parle ici de salaire moyen, qui est peu représentatif car faussé par les salaires extrêmes, mais il permet tout de même de voir que le coût de la main d'œuvre n'est pas du tout comparable.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
close Shopping Cart
close Shopping Cart

Nouveau compte

Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous Or Reset password